Accueil

Les documentaires diffusés 2014

VENDREDI 4 Juillet

 

Zarina KAHN
Essabar ou le refuge de l’être
France, Mali (2000), 90’
« Essabar, c’est une natte tressée avec la paille fragile du désert. Elle se déroule pour abriter le feu du vent, pour protéger du froid les voyageurs qui s’arrêtent sous les étoiles. Elle devient, le temps des haltes, le seul repère dans l’immensité des sables. Essabar, c’est l’abri que l’être se tresse lui-même lorsqu’il n’a plus d’autre référence que le ciel au-dessus de sa tête et la terre à fouler de ses pas. »
VENDREDI 4, 18h
Projection suivie d'un débat

"La société se cache derrière "des bunkers de catégories".
Nous ne pouvons pas dire qui nous sommes si nous ne pouvons pas dire d’où nous venons ou à quelle communauté nous appartenons. (…)
Mon travail est de supprimer les frontières et les catégories. Un processus urgent, parce que ces bunkers sont là où commence la guerre.
"
(Z. Kahn)

 

LE GRAND GENEVE A CHAUD, "Côté nuit, côté soleil"
Suisse (2014), 17'
Extrait de l'émission "Grand Genève à chaud" sur la chaîne de télévision genevoise Léman Bleu, présentée par le journaliste indépendant Pascal Décaillet de l'Agence Décaprod à Genève. Interviews de Muriel Scibilia, auteur de « Côté nuit, côté soleil » sur le cancer des enfants (éditions Slatkine) et de ceux qui en ont guéri (David, Margaux, Jérémy). 
VENDREDI 20h

 

SAMEDI 5 Juillet

 

Bruno VIENNE
Prisonniers  volontaires de la banquise
France (2007) (52’)

L’épopée de la première partie de la longue dérive de Tara ! De septembre 2006 à janvier 2008, Tara a dérivé en Arctique au cœur d’une région essentielle au devenir du climat de la Terre. Deux chiens et huit petits hommes au milieu de l’immensité arctique enfermés dans la longue nuit polaire vivent une aventure où la moindre erreur peut être fatale, l’univers de glace est aussi fascinant qu’impitoyable... 
SAMEDI 5 Juillet à 13h

 

Michelle DECOUST
« Auroville, une Terre pour Demain », Vers une écologie spirituelle
Inde (2010), 55’

Comment le mariage entre écologie et spiritualité, travail intérieur et extérieur, a permis à Auroville de devenir, en quarante ans, un « laboratoire du vivant » capable de proposer des solutions concrètes au reste de notre Planète ?
SAMEDI 5, 18h
Projection suivie d'un débat

Auroville est une cité cosmopolite née en 1968 en Inde sur une terre désertique,
avec l’ambition d’être le lieu d’une vie communautaire universelle, pacifique et harmonieuse.
Pour en savoir plus, rendez-vous dimanche 6 juillet à 18h.

 

Joël PELERIN
« J'érige Madagascar en pierre... »
Madagascar (2014), 15’

Se rassembler autour d'un devoir de mémoire, au nom de sa seule humanité, pour transcender nos clivages, et se forger une identité commune afin que le sacrifice de nos ancêtres arrête d'être une souffrance, génère une unité, et devienne une force pour leur descendance.
SAMEDI 5, 20h
Projection suivie d’un débat

 

DIMANCHE 6 Juillet

 

Franck BIASINI, Martine BUHRIG
L’art-parole
France (2014), 28'

Initié en 2009, le mouvement des workshops « Créativité et Humanisme » ne cesse de s’étendre de par le monde. Artistes, citoyens et personnes en situation de grande précarité créent ensemble autour d’ « œuvres-rencontre ». Ils ouvrent ainsi de nouveaux espaces démocratiques en articulant l’acte culturel, artistique et politique.
DIMANCHE 6, 18h
Projection suivie d’un débat

 

Michel GRANGER
Tank you
Pologne (2009), 15’

Un aperçu de la performance réalisée le 20 juin 2009 par Michel Granger.  Un atelier éphémère, l’aéroport de Legnica en Basse-Silésie. Un pinceau, un char d’assaut de l’armée polonaise. Et si les chars des différentes armées s’arrêtaient de faire la guerre pour peindre?

En 1989, Michel Granger dédie une série de peintures Traces à Wang Weilin qui avait défié les chars de l’armée chinoise sur la Place Tienanmen.
L’expérience continue en 2007 et en 2009 avec la série Empreintes.