Vous êtes ici

5 juillet 2014

11h-14h : Le temps du lancement et du repas

10h30-10h45 : Démonstration de Nia (scène)
Découvrez la Joie du Mouvement ! Danse et musique d'inspiration amérindienne, dont le thème sera "danser pour notre Terre". Par le groupe de Magali Romano.

11h-14h : Dialogues intergénérationnels du monde 
À l'écoute des jeunes générations si conscientes des enjeux locaux et globaux avec Ananda Siddhartha, Namrata Nandakumar, Leo Brasileiro, Gea Fazzino, Lia Khan-Bordage, Azdine Benyoucef, Pauline Fabre, Karim Mahmoud-Vintam, Clément Dumoulin, les délégations de Bosnie, Allemagne, Pologne, Brésil, ainsi que de Vénissieux, La Duchère, Villeurbanne... 
Mandala de fleurs (Land Art)
Le Mandala propose une expérience de création collective, faite à partir de matériaux naturels, pour célébrer la paix, la beauté et l’harmonie en rendant hommage à la terre et à l’humanité. Animé par Tchina
 

14h-16h : Ateliers du sensible et formation au discernement

Proposés par de multiples associations, artistes ou scientifiques, il s'agira d'amorcer la réflexion par le sensible au travers d'ateliers artistiques, comportementaux, ludiques... parce qu'il n'existe pas qu'une seule forme de langage, ces ateliers accueillent tous ceux qui veulent échanger, s'enrichir autrement que par le seul discours et se former au discernement : autant d'invitations à la distraction intelligente, pour tous les goûts et les âges !
 

Parcours 1, Les alternatives à la peur :

[view:ateliers_liste==138/133]

Parcours 2, Les futurs désirables :

[view:ateliers_liste==138/135]

Parcours 3, Souci de soi, soin de l’autre :

[view:ateliers_liste==138/134]

 

16h-18h : Agoras sous les arbres à palabres

A. L'art et la culture, voies et voix du "buen vivir"

"Indignez-vous ! Engagez-vous ! Vivez !" disait Stéphane Hessel. Quelle contribution l'art et la culture peuvent-ils apporter dans l'exploration de notre histoire commune ou dans l'intégration de ceux qui se sentent exclus ? A l'échelle personnelle ou à celle des nations, l'art et la culture participent aux processus d'apaisement : en soutien à la mémoire commune, face à la précarité, ou dans la construction d'une identité. Mais ils ne sont porteurs que si tous, et particulièrement les jeunes générations, s'y sentent impliquées. Comment l’art et la culture peuvent-il nous tracer un chemin vers le « buen vivir » ?
En présence de jeunes adultes de Bosnie, d'Allemagne et de France, réunis en Ecole d’Eté Internationale de Paix de VoCE2014-2018, Azdine Benyoucef de la Compagnie Second Souffle, Zarina Khan, de retour de Sarajevo où s'est tenu en juin le" Peace Event 20 ans après", Toumi Djaidja initiateur de la Marche pour l'égalité en 1983, Martine Buhrig, ADEFI, les artistes de la BHN, le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, le CLRD, le GEM Arlequin, les partenaires russes et sénégalais, Marina Perminova, intervenante sociale en Russie, Aliou Seye, anthropologue au Sénégal, Monica Bocaz, art-thérapeute au Chili, Debora Nunes, Serge Sana, compositeur et musicien multi instrumentaliste, ainsi que Christel Hartmann-Fritsch co directrice de la Fondation Genshagen à Berlin pour la coopération franco allemande et européenne de la culture.
Facilitateurs : Debora Nunes et Fazette Bordage

B. De la naissance à une re-naissance d’homo sapiens ?… de la venue au monde à l’éducation à la joie ! De la mise en mouvement de l'entièreté affective

Pourquoi et comment renouer avec une arrivée dans le monde plus douce ? La venue au monde est fondatrice. Elle conditionne nos ressentis, nos manières d’être, nos habitudes, notre capacité à coopérer, à nous émanciper, à mettre en mouvement nos potentialités affectives… Naître et éduquer dans et à la joie, c’est nourrir et cultiver la partie la plus humaine de nous-mêmes, pour qu’elle devienne un levier d’action collective dans la construction de la paix. Comment, malgré les difficultés et des périodes critiques, poser les bases d’une éducation à la joie tout au long de la vie ? Voyons comment l'éducation à la joie propose un art de vivre, d’éduquer et de se soigner en préalable au bien commun.
En présence de Catherine Dolto (médecin et haptothérapeute, auteure de nombreux ouvrages pour les petits et les grands), Michel Odent (auteur fondateur et chirurgien obstétricien au Primal Health Research Center de Londres), Cyrille Phlippe (maïeuticien pratiquant l’Accompagnement Global sur Lyon), Hélène Alice (photographe et auteure de l’exposition 2=3), Antonella Verdiani (auteure de "Ces Ecoles qui rendent nos enfants heureux"), Elisa Boillot (sage-femme-ostéopathe), Sergine Heckel (gynécologue obstétricienne à Lyon), Professeur Patricia Glazebrook (USA), Les Petits Débrouillards (association d'éducation populaire et de culture scientifique), association Troisa (Asso pour l’Attachement et l’Autonomie).
Facilitateurs : Varinia Vinay-Forga et Natacha Kaminsky

C. « Ça chauffe ! » : Sortir du déni, construire l'espérance 

Des rapports alarmants (le rapport du GIEC, le modèle HANDY commandité par la NASA…) vont jusqu’à prévoir un effondrement mondial dans les toutes prochaines décennies si nous continuons à creuser les inégalités sociales et à détruire nos écosystèmes. Ces rapports sont tus, ignorés, marginalisés. Outre le déni de l’oligarchie financière, il y a aussi celui des peuples qui, sans perspective d’avenir, trompent ainsi leur angoisse. Comment sortir de ce déni et transformer nos défis en opportunités ? Comment l'humanité peut-elle franchir un saut qualitatif dans sa propre humanisation pour se construire en « Peuple de la Terre » ?
Avec Devinder Sharma, grand prix de journalisme en Inde, Patrick Viveret, philosophe, Anne-Marie Codur, Universitaire à Boston, Emerson Sales, chercheur brésilien, spécialiste international des énergies renouvelables issus des algues, Fernanda Leité et les artistes et associations complices du CCO de Villeurbanne, Gérard Magnien DG fondateur du réseau de 1000 villes européennes "Energie Cities", l'Agence locale de l'Energie, Marie Cheron de 4D, les personnes engagées à la préparation de la COP 21 à Paris en 2015, et la Compagnie Zarina Khan, créatrice  des programmes pour l'environnement Prometheus. Les participants sont invités à échanger le temps de préparer ensemble une soupe.
Facilitateurs : Sylvain Chirat et Geneviève Ancel

La guerre et la paix (Statue du G7)

Une agora spéciale qui donne la parole aux jeunes de 9 à 12 ans mais aussi à tous. "L’ennemi, c’est l‘autre ? " Comment la peur de l’autre engendre les conflits, la violence ? Comment continuer à vivre, avoir des loisirs et créer en temps de guerre ?
À l'initiative des Bibliothèques municipales de Lyon et des Francas du Rhône. Agora menée à partir d’extraits de lectures et avec la participation de Catherine André, journaliste pendant 18 ans à Courrier International, et invitée-témoin en écho à la parole des enfants.
 


 

18h-19h : Témoignages de vie croisées et temps de coopération-action

A. Sortir de l'éclatement communautaire, bâtir la société civique

L’humanité est de plus en plus confrontée à des enjeux globaux : misère, changement climatique, guerres… Face à eux, la cohésion planétaire parait fondamentale. Pourtant, si la mondialisation économique et culturelle se répand, les replis communautaristes, religieux, ou nationalistes eux aussi se fortifient. Comment sortir de la logique du repli pour trouver dans le faire ensemble des alternatives à la violence et à la guerre ? Des témoignages sur les mouvements sociaux initiés en février 2014 en Bosnie, sur les Iraniens et un retour sur la question des Roms donneront des clefs pour lever le rejet de l'autre, l'indifférence, l'impuissance ou le déni qui sont une entrave à l’espérance.
Avec les jeunes adultes de Bosnie, d'Allemagne et de France, réunis en Ecole d’Eté Internationale de Paix de VoCE2014-2018, de la Chorale Pontanima (Bosnie) et de Bruno Mattéi.
Facilitateurs : Clément Dumoulin et Ya Mutuale Balume

Voix et Chemins d'Europe (Roseraie)

Une expédition artistique entre mémoire et avenir : invitation à  continuer ensemble  le projet VoCE2014-2018/ Voix et Chemins d’Europe / Voices frome Citizens of Europe. Avec Cyrille Colombier, Chef de Choeur, et des collègues et choristes de Pologne, Belgique, Bosnie & Herzégovine, France
Facilitatrice : Macha Join-Lambert

B. Un temps d'approfondissement avec Catherine Dolto et Michel Odent

L'homme est un mammifère qui ne s'aime pas assez ! selon Franz Veldman la constatation essentielle est que la confirmation affective est indispensable pour le plein développement des potentialités de l'être, qui sont en germe dès sa conception. Ce vécu de confirmation donné à l'enfant dès le giron, dans le plaisir et la confirmation du Bon de son être contribue à la construction d'une sécurité affective et d'une assurance qui l’aideront à affronter les défis de la vie et à en goûter les richesses...
Facilitateurs : Ihsane Bekkaye et Perrine Michaud

C. Grandir pour faire grandir

De qui ou de quoi les publics dits « décrocheurs » décrochent-ils au juste ? Et si la remise en cause de l’exercice traditionnel de l’autorité était l’occasion de revisiter nos façons d’enseigner et de transmettre ? Le mouvement d’éducation populaire Les Cités d’Or proposent un temps de réflexion et de partage destiné à toutes celles et ceux – éducateurs, animateurs, formateurs, parents, responsables de ressources humaines – qui ont le souci d’aider d’autres personnes à grandir en grandissant soi-même.
Avec la participation de la Compagnie Second Souffle et de l’UNESCO.
Facilitateurs : Shoki Ali Saïd et Emerson Sales

 

19h-22h : Le temps de la fête et des animations artistiques

Savoir en Actes – Conférences théâtralisées (Statue du G7, 19h)

Deux conférences scientifiques humoristiques et décapantes, sur les questions cruciales que posent à notre époque l'accélération du temps (TIC-TAC, le Temps c'est de l'Argent par Philippe Cazeneuve) et la crise énergétique (Énergitude & Citoyennification par J-Pierre Reinmann).

« TIC-TAC, le Temps c'est de l'Argent » - conférence gesticulée de Philippe Cazeneuve
Tout commence par un paradoxe, plus on invente des techniques pour gagner du temps … et moins on a de temps disponible ! La partie d'échecs perdues en 1997 par Gary Kasparov contre l'ordinateur Deep Blue marquerait-elle le début de la fin d'une informatique maîtrisée par l'humain ? La place prise par le trading à haute fréquence au sein des places boursières mondiales semblerait aujourd'hui le confirmer.

« Énergitude et citoyennification » - leçon théâtrale de physique populaire du Professeur Kiddonk Sysnetoua
Nous découvrirons les 3 composantes de la crise énergétique :
exploitation des énergies fossiles à la base de la révolution industrielle avec à la clé le changement climatique causé par les gaz à effet de serre,
développement de l’électronucléaire,
perspectives de transition énergétique … 
Tout ça pour réaffirmer la place du citoyen dans les débats à tenir !

Ces conférences s'adressent à un public de 11 ans (ou un peu plus) à 111 ans (ou un peu moins) et durent chacune une heure (ou un peu plus, à un chouya près).

L'association Savoir en actes propose de questionner les usages et les applications des sciences et technologies dans la société,  afin de développer un regard citoyen critique et constructif.
Pour en savoir plus : savoirenactes.info

Concert Piano/Voix d'Emilie LLAMAS (Grande scène, 19h)

Auteure-compositrice-interprète, fondatrice de Milivoiz (https://soundcloud.com/emilie-llamas), Emilie Llamas chante et s'accompagne au piano. Ses chansons celles d'une femme sensible, inspirée par la thématique de la naissance : "Des ventres ronds naissent les chansons..." chante-t-elle en écho à sa collaboration artistique avec la photographe Hélène Alice (exposition 2=3 et même plus parfois).

En prolongation musicale de l'agora "De la venue au monde à l’éducation à la joie !", Emilie invite toutes les générations à partager son univers artistique, entre tendresse et émotions.

Le trio de Fayçal Salhi (Grande scène, 19h55)

Compositeur et joueur de oud, Fayçal Salhi présentera son nouveau spectacle "Amour et perdition" : une recherche nouvelle entre la musique traditionnelle orientale et le jazz.

Le blues de Jean Sangally (Grande scène, 20h55)

Jean Sangally est l’un des bluesmen français les plus touchant et talentueux du XXIème siècle.
Alchimie des genres d’où jaillit sa musique, Jean Sangally est né au Cameroun où il s’est imprégné durant toute son enfance des divers rythmes, mélodies et harmonies d’Afrique.

Son long séjour en Europe lui permet ensuite de s’initier aux musiques occidentales. Il retrouve dans le blues la quintessence de ses influences musicales.
Il restitue les mêmes émotions et les mêmes frissons que le font les plus grands bluesmens américains.
Ses thèmes d’inspirations parlent du quotidien, des soirées entre amis, des rencontres fugaces pour parfois partir en « délire ».

Jam Session (Grande scène, 21h40)

Dans le cadre de la fête fraternelle en souvenir de la Grande Guerre, mettons à l’honneur les pays impliqués dans la guerre en tant qu’anciennes colonies, et que les diversités musicales se conjuguent dans une commune harmonie humaine !

La ballade de la lavandière (Roseraie, 19h)

L'artiste Zarina Khan (texte et mise en scène) invite à partir à la rencontre d'Olivier de Serres, agronome et visionnaire du 16ème siècle. De l'agriculture et du respect du vivant qui l'anime, la pièce se déporte vite sur des thématiques plus cosmopolitiques : la guerre entre catholiques et protestants mais aussi la dévastation de la conquête du nouveau monde et l'appel à l'harmonie entre les hommes, et entre la terre et les hommes.

Un duo musical et poétique pour deux voix et harpe (Roseraie, 20h15)

Deux voix, deux femmes en dialogue sur l'amour. De la passion à la raison, de la certitude aux doutes, d'éros à agapè et de l'amour
particulier à l'amour universel, Anne-Marie Codur et Margot Varret vous invitent à un parcours musical enchanteur et féerique...

Insertion d'une view :


Insertion d'un thumb minweb:


Changements récents :

Erreur | Archive Dialogues en humanité

Erreur

Message d'erreur

  • Warning : Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/jjancel/drupal/includes/common.inc:2797) dans drupal_send_headers() (ligne 1499 dans /home/jjancel/drupal/includes/bootstrap.inc).
  • Error : Call to undefined function db_rewrite_sql() dans eval() (ligne 20 dans /home/jjancel/drupal/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.