Accueil

Bilan 2013

Lyon Dialogues en humanité
Bilan 2013 Geneviève Ancel

Nous avons plongé dans ses racines humanistes les plus profondes, nous avons mobilisé les plus sages et les plus érudits de toutes les couches de la population d'ici et d'ailleurs,

Lyon est ainsi devenue :

La nouvelle place du marché des valeurs humaines, le nouvel éco-système qui prend soin, en pleine conscience, du tissu de vie de proximité,
La fabrique de l'espoir,
La plaque tournante de l'innovation sociale et écologique fondée sur la Philia, chère à Aristote et à Deleuze,
Le lieu où il faut aller au début de l'été pour se relier sous les arbres à palabre à l'africaine,
où l'empathie le dispute à la créativité,
où l'expérimentation bienveillante est source de formation et déclencheur du pouvoir d'agir,
où résister c'est créer,
où le féminin et le masculin s'épanouissent comme des fleurs de toutes les couleurs, comme des étoiles de lumière qui s'entrecroisent sans cesse,
où le rêve devient réalité,
où l'on s'apprend mutuellement à faire face aux défis auxquels l'humanité est confrontée,
où les raisons d'espérer sautent aux yeux,
où l'écoute bienveillante est source de reconquête de dignité,
où les enfants citoyens invitent chacun à renouer avec son âme d'enfant,
où la démesure laisse enfin la place à l'émerveillement,
où l'autre n'est pas un ennemi mais une richesse,
où la différence devient un atout comme en basket fauteuil,
où la puissance des pauvres chasse la misère,
où la société de consommation cède du terrain à l'économie circulaire, intelligente et bienveillante,
où les désaccords sont approfondis jusqu'à devenir féconds,
où l'on tourne en dérision les stratégies d'évitement des questions essentielles,
où la politique a droit de cité et se conjugue avec éthique,
où la force de vie recycle les relations,
où la métamorphose se donne à voir juste pour ... réussir le XXIème siècle,
où la poésie, la beauté et la fraternité reprennent l'avantage,
où se donnent à goûter les saveurs du monde, le dialogue des cultures et des générations,
où l'on construit la confiance comme une solide maison Kogis,
où l'on apprend à écouter,
où l'on apprend à voir le monde d'en haut de la cime des arbres tout en découvrant le microcosmes,
où chacun est invité à devenir artiste de sa vie et à contribuer à faire de la planète un chef d’œuvre collectif

Pourquoi ça marche en pratique ?

  • la nature est belle
  • il suffit de s'asseoir en cercle, pour écouter avec bienveillance et faire tourner le bâton de parole
  • les activités ludiques, artistiques, corporelles ouvrent au sensible et au discernement
  • le leadership est circulaire et au service
  • l'essentiel est fondé consciemment et volontairement sur la gratuité et la créativité : artistes, intervenants, animateurs, participants de tous les ages et de toutes les origines
  • on recycle chaque année dans tous les sens du terme
  • on prépare, on expérimente tout au long de l'année et année après année
  • la générosité de chacun est fondée sur le don, le troc, l'échange de biens et d'engagements
  • quelques uns ont inventé et pratiquent depuis 10 années le NANOUB (Nous allons nous faire du bien !)
  • cela n'appartient à personne, il n'y a pas de captation
  • c'est ouvert à tous
  • l'espace public est ré-investi

Pourquoi ça marche ?

  • un espace de dialogue est ouvert
  • chacun peut contribuer librement et volontairement
  • c'est une invitation à sortir des stratégies d’évitement des questions essentielles
  • il n'y a pas d'expert en humanité, mais des parcours, des expériences, des sensibilités
  • l'intelligence du corps et du cœur sont aussi importante que le mental
  • la rencontre est au cœur de la démarche qui nous forge
  • le rêve éveillé co-produit permet de mieux construire la transition vers la métamorphose
  • c'est une forme d'éducation à la joie

Ce qui coûte de l'argent, de l'espace ou du temps ?

  • la sonorisation
  • le stockage
  • l'organisation
  • la sécurité
  • le transport pour ceux qui viennent de loin (environ 10% de nationaux et d'internationaux
  • les bancs, les chaises, les tables
  • les repas des artistes, bénévoles, animateurs et d'une partie des intervenants

LES CHIFFRES 2013

  • plus de 10 000 participants actifs en parallèle a de multiples propositions artistiques sur le territoire proche (Tout L'Monde Dehors, Les Nuits de Fourvière, la projection sur écran géant d'un grand opéra place des Terreaux, Jazz à Vienne, et bien d'autres ...)
  • 25 000 connections sur le site internet
  • tous les continents représentés :

    • Europe : France, Grande Bretagne, Allemagne, Pologne, Italie, Espagne, Belgique, Suède,
    • Océanie : Australie, Indonésie, Malaisie,
    • Asie : Inde, Népal, Cambodge, Vietnam, Chine, Birmanie,
    • Océan Indien : Madagascar, Île de la Réunion
    • Afrique : Mali, Bénin, Sénégal, Cameroun, Afrique du Sud, Côte d'Ivoire, Mauritanie
    • Méditerranée : Algérie, Liban, Tunisie, Maroc
    • Amérique : Brésil, Argentine, Colombie, Chili, Équateur, Caraïbes, USA, Canada,
  • la création d'un Conseil international du réseau des Dialogues en humanité

Lieux où sont organisés des Dialogues en humanité :

  • Bangalore - Karnataka – Inde, à l'initiative de Siddhartha, philosophe et journaliste, directeur du centre interculturel Fire Flies et du Festival de musique indienne, 2010 à 2013
  • Timbaktu Collectiv (Andra Pradesh - Inde) Moly, Bablu et Mary Ganguly
  • Genshagen (Berlin - Allemagne depuis 2009) Christel Hartmann-Fritsch directrice de la Fondation Genshagen, 2009, 2014
  • Rabat (Maroc), HEM Rabat, conférences et Université populaire Dialogues en humanité à l'initiative d'Ali Serhrouchni, directeur d'HEM Rabat, 2009, 2013
  • Addis Abeba, Ethiopie, 2012 avec Shoki Ali Said Président de France Ethiopie Corne de l'Afrique,
  • Jérusalem et Abou Gosh, 2009, Séminaire Penser l'autre
  • Villeurbanne : Centre culturel Jean Pierre Lachaise, café citoyens, directrice Fernanda Leité
  • Villeurbanne : Conseil de Quartier Gratte ciel, Charmettes, à l'initiative de Marie-Neige Balanc 2008 à 2013
  • Grand Roanne – France, 2011, 2012
  • Pays Voironnais avec Entr'actifs, 2011, 2012, 2013
  • La Duchère, 9ème Arrondissement de Lyon, Festival D'art et D'air, François Fayolle dir MJC de la Duchère et Groupe Abraham, “De quoi sommes nous riches ?” 2013, avec lancement en commun en 2011 et 2012
  • Salvador de Bahia, Brésil, REDE réseau des professionnels de la solidarité, Debora Nunes, 2010 à 2013
  • Terra Mirim, Brésil, Alba Maria Xama, Eco Village 2012
  • Iguazu, Brésil, ITAIPU, Nelton Friedrich, 2012
  • Rio de Janeiro, Rio+20, 2012
  • Hammamet, Tunisie, Centre culturel international, Fethi Heddaoui, 2013
  • Tunis, Forum Social Mondial 2013, “De quoi sommes nous riches ?” La question humaine comme question politique, Comment développer nos capacités à penser l'autre non comme un ennemi mais comme une richesse ?”
  • Fez, Festival de Musique sacrée et Forum une âme pour la mondialisation, Sagesses du monde, Faouzi Skali, 2010, 2013
  • Boingt, Dialogues en ruralité, Village dans les Vosges, France, avec Jacques Martin
  • Paris, Défistival, avec CAPSAAA Ryadh Sallem, capitaine de l'équipe de France de rugby Fauteuil
  • Saint Ouen, Mains d’œuvres, Produit intérieur doux 2008, Printemps des richesses 2010, 2013
  • Genève, Cités de Dialogues (Calvin)
  • Porto Novo et Cotonou, Bénin, avec Christine Adjahi, Irène Koukoui, Rita Sodjiedo, avril mai 2014
  • projets et constructions à Strasbourg, Londres, Barcelone, Montréal, Boston, Philadelphie, Australie, ...