Vous êtes ici

6 juillet 2013

11h-14h Le temps du lancement et du repas

Vision transformatrice

Conscients de nos interdépendances, quelle contribution apporter à de nouvelles formes de gouvernance citoyenne mondiale par la construction d'une ... "politique de l'amitié" ?
Suite aux Dialogues en humanité à Rio+20, en lien avec le Collectif Richesse (Henryane de Chaponay), l'incitation du Collegium international dès 2003 (grâce à l'implication de Stéphane Hessel), la démarche Cultivando Agua Boa (Nelton Friedrich), le Forum Social Mondial (Chico Whitaker), le Pacte Civique, le Collectif Roosevelt et les ambassadeurs de l'UNESCO.
Avec Debora Nunes, Patrick Viveret, Siddhartha, Enzo Fazzino, Christiane Taubira (sous réserve),

11h : Nous sommes tous des princes et des princesses ! Spectacle pour les petits et pour les grands !

A l'entrée du parc. Proposition de La Fanette d'une durée d'environ 1h 20. Ce spectacle riche en émotions est un pur moment de plaisir, et donne à chacun l'envie de s'ouvrir à sa propre créativité.

13h : Akustikera, près de la scène

Voyage poétiquement musical sur le continent latino américain, terre de diversité, de ressemblances, de globalité, de luttes, de complexité, d'universalité !
Le piano, la guitare, les voix d'Akustikera partagent ce voyage en interprétant des textes et des musiques du continent latino américain d'une perspective acoustique.

14h-16h Ateliers du Sensible et Formation au Discernement

Télécharger le plan des ateliers 2013

[view:ateliers_liste==129]

16h-18h Agoras

Appronfondissement

A De la politique de l'amitié : Commençons à imaginer une politique dont l'objectif ultime est la philia, c'est à dire l'amitié et le bien commun (Aristote). 
Dans la vision traditionnelle de la plupart des théoricens, la politique se définit par le rapport à l'ennemi et l'inimitié par rapport à l'extérieur (à sa religion, à ses valeurs), l'autre est vu comme un barbare. Quand le pouvoir défini par un seul ou quelques uns (monarchie, oligarchie, théocratie) se transforme en un processus électoral permettant la loi du nombre grâce au suffrage universel, cela représente un progrès mais la démocratie reste quantitative. Ces formes ne répondent pas aux défis que nous vivons car ce sont des formes binaires.La mobilisation s'appauvrie très vite si le seul but est la conquête du pouvoir ou sa contestation et non la libération des potentialités créatrices.
Si l'on raisonne au niveau mondial, l'inimitié ne fonctionne plus (finances, écologie, migrations). La menace de destruction de l'humanité n'est pas due à des consciences extérieures de type extra-terrestre, mais à l'inhumanité même de l'humanité. Le pouvoir comme création est sans cesse renouvelable, contrairement au pouvoir de captation qui ne mène pas bien loin. A la différence du pouvoir à conquérir, basé sur la domination et la peur, le pouvoir de création est capable de se démultiplier par la coopération. Nourrissons nous de toutes les formes qui nous viennent de l'amitié comme la constitution de la confiance (faire crédit à quelqu'un c'est bien une construction de confiance). La confiance et l'amitié sont une chance, une approche plus riche pour définir la démocratie par la qualité. cf extraits de l'intervention de Patrick Viveret au FSM à Tunis.
Avec Debora Nunes,dialogues au Brésil, Siddhartha, February dialogs en Inde, Jeevan Kumar, centre d'études sur Gandhi à Bangalore, Slim Guella, slameur tunisien, Ali Serhrouchni, professeur de management Université Mohamed V Souissi Rabat Maroc, Laure Heland, Urbaniste IUP, Maitre-Assistant à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture, Anna Malysa, 3hConsulting, et le Réseau "Paix, Droits humains et Développement à la coopération",

Agora des potentialités créatrices

B Construisons-nous comme biens communs, en sujets positifs de notre histoire.
De quelles compétences avons-nous besoin pour être pleinement acteurs de nos vies et de la société ? Quid de l'invention d'un Ministère de la défense de l'humanité ?
Avec Patrick Viveret co fondateur des Dialogues en humanité, Karim Mahmoud-Vintam et les jeunes citoyens du Mouvement des Cités d'Or, Macha Join-Lambert et Voies et choeurs d'Europe, Henryane de Chaponay et la fondation Mémoires pour l'avenir du Maroc, Manu Bodinier (AequitaZ), ainsi que la présence de l'Appel de la Jeunesse (Ivan Pascaud et Justine Arnaud).

C Eveil d'une conscience citoyenne à grande échelle pour "sortir de la servitude volontaire".
 Pour changer le rapport de force face aux 1% qui dominent le monde, il suffirait de 1% pour engager la métamorphose. Comment aller à la rencontre de tous ceux qui se sentent concernés par les questions de justice sociale ou environnementale, qui sont inquiets, mécontents et insatisfaits du « monde tel qu’il va » mais qui se sentent désarmés face à la logique imposée par le système dominant ? Comment se libérer des croyances qui nous maintiennent enfermés dans ce système, se donner confiance dans notre capacité à changer le monde, développer la prise de conscience  et le pouvoir d’agir pour changer le rapport de force ?
Voir le rêve éveillé ou Conte inversé de Chico Whitaker (Prix Nobel Alternatif) et le "Discours sur la servitude volontaire" d'Etienne de La Boétie. Animé par Célina Whitaker.
 

18h-19h Temps de coopération-action

A Entreprendre autrement, ici et ailleurs
Croisement des entreprises, coopératives, associations, labélisés "Lyon, Ville Equitable et Durable", réseau des Entrepreneurs d'Avenir, Le REDE, réseau solidaires dans les favellas à Salvador de Bahia, "Social Change Platform", (plateforme européenne de mutualisation par les réseaux d'entrepreneurs sociaux), l'expérience aux Philippines (méthode Gawad Kalinga), la chaire HEC Entreprise et Pauvreté, l'ALEES (Association lyonnaise d'éthique économique et sociale), le réseau des 70 artisans bijoutiers touaregs du Mali, AequitaZ (Agir collectivement pour la justice sociale), Graines de sol (coopérative d'activités), Vivianne Baret-Rouanet et l'association Homéopathie-Solidarités, Ryadh Sallem, CAPSAAA, Ashoka, Défistival à Paris, capitaine de l'équipe de France de Rugby fauteuil.

B Santé mentale, ici et ailleurs  
De quelles ressources avons-nous besoin pour faire face aux risques psychosociaux de la mondialisation ?
Avec : Octavie Kabiane Gnanou, Jean Furtos, Mustapha Saha, Julien Tardif. Vincent Biloa, Educateur de rue à Lyon

18h-19h Témoignages de vies croisées

C Qu'est ce qui vous a rendu plus humain ? Des femmes qui osent ... vers la métamorphose
Krystel Coppet, AITI,Caraïbes, Nathalie Blanc, femme et environnement, Cyria Emelianoff, géographe, Laure Heland, urbanisme durable, Claire Harpet (Museum d'Histoire Naturelle et Master2 Ethique et Développement durable à l'université de Lyon), Immaculée Biraheka (engagée pour les femmes au Nord Kivu), Katia Santos, Réseau des professionels de la solidarité et parcours depuis les favelas jusqu'aux responsabilités économiquet et sociales dans l'Etat de Bahia , Marie Vermeulin, artiste, Antonella Verdiani, Printemps de l'Education, Mélanie Kumar, auteure et journaliste Inde....

Animations artistiques et festives

17h: Conciliabules, Roseraie

"Bulles d'Elles" est une adaptation théâtrale de textes d'auteurs contemporains autour des thèmes de l'identité, de la création et du féminin. Une parole où les gestes et les corps se fondent pour exprimer la volonté de continuer à vivre et à espérer. Un spectacle exceptionnel joué par des femmes exceptionnelles qui nous touche au coeur de notre humanité et suscite après la représentation des conciliabules riches en couleur et en émotions.

18h : Slim Guella, performance tunisienne de slam, Roseraie

Slameur engagé de Tunis

19h Marie Vermeulin pianiste, près de la scène

Nous fera partager son approche musicale de la nature : Debussy, Clara Schumann, Olivier Messiaen.
« La musique est un perpétuel dialogue entre l'espace et le temps, entre le son et la couleur, dialogue qui aboutit à une unification : le temps est un espace, le son est une couleur, l'espace est un complexe de temps superposés, les complexes de sons existent simultanément comme complexes de couleurs. Le musicien qui pense, voit, entend, parle au moyen de ces notions fondamentales, peut dans une certaine mesure s'approcher de l'au-delà. » (Olivier Messiaen).

20h Abesha, songe éthiopien. Danse contemporaine.

Au retour d’Éthiopie, trois danseurs se laissent entrainer dans un songe éveillé. Pris au piège de leurs souvenirs, ils s’égarent dans un entre deux, matérialisé par la poésie d’Arthur Rimbaud. Partagés entre leur culture et leurs expériences abyssiniennes passées, les corps lâchent prise. Laisser venir à soi ces réminiscences, afin d’atteindre une jouissance corporelle.

21h Mamiso et Mevah, duo franco malgache, Scène

Deux cultures, deux voix... Chansons d'ici et d'ailleurs.
La rencontre de Mamiso et de Mevah donne naissance à un monde sonore original où les instruments d'origine diverses accompagnent les chants mêlant la langue malgache et le français. Né à Madagascar, Mamiso (Prononcez Mamsou) est le co-fondateur du groupe Senge, lauréat du prix Découvertes RFI 1999. D'origine franco-luxembourgeoise, Mevah a séjourné dans l'océan indien et collaboré avec plusieurs groupes dont Trio Ngazi (Prix RFO 2008). Le duo est aujourd'hui basé à Lyon.

Insertion d'une view :


Insertion d'un thumb minweb:


Changements récents :

Erreur | Archive Dialogues en humanité

Erreur

Message d'erreur

  • Warning : Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/jjancel/drupal/includes/common.inc:2797) dans drupal_send_headers() (ligne 1499 dans /home/jjancel/drupal/includes/bootstrap.inc).
  • Error : Call to undefined function db_rewrite_sql() dans eval() (ligne 20 dans /home/jjancel/drupal/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.